Catégories
Billetterie culture et divertissement

Faut-il réglementer le prix des billets de concert ?

Les surtaxes et les frais de dossier sur les billets de concert continuent de freiner les ventes. En ce sens, doivent-ils être réglementés ? Découvrons-le…

C’est bientôt la fin de l’été. Si vous êtes comme beaucoup de gens, vous voudrez conclure la saison par un concert mettant en vedette un groupe ou un interprète préféré. Les actes à voir ne manquent pas, mais le coût des billets peut être le facteur décisif sur le spectacle auquel vous assisterez, ou si vous y assisterez tout simplement.

Beaucoup se souviennent du gros coup de gueule des années 1990 sur le prix des billets, et de la façon dont certains actes refusaient d’utiliser les services de vendeurs comme Ticketmaster. Il n’a jamais été complètement clair pour moi qui a gagné, bien que, il y a beaucoup plus de vendeurs là-bas maintenant qui sont disposés et capables de vendre un siège pour les spectacles les plus chauds de la saison. Bien que le marché ouvert rende les choses légèrement plus abordables, il se peut que le consommateur mette un peu plus de temps à trouver le billet le plus avantageux.

Je ne veux pas m’en prendre aux vendeurs de billets, car les salles de spectacle elles-mêmes sont souvent responsables de l’ajout d’énormes suppléments. Permettez-moi de vous donner un exemple. Je suis allé dans une grande salle pour voir Elvis Costello et The Police se produire. C’était un événement incontournable pour moi, même si je savais que les prix des billets pouvaient être astronomiques. Nous nous sommes contentés de places sur la pelouse de la salle en plein air, pensant que cela suffirait pour cette occasion particulière. J’ai acheté une paire de billets à 40 euros chacun, ce qui était tout à fait raisonnable selon moi, compte tenu du fait que les « bonnes places « allaient de 200 euros à 2 000 euros.

J’ai effectivement magasiné et le prix du billet me convenait. Lorsque je suis passé à la caisse, j’ai remarqué une longue liste de suppléments qui totalisaient environ 20 euros par billet. Je m’attendais à des suppléments, mais j’ai été choqué de voir à quel point ils avaient augmenté depuis mon dernier concert un an auparavant. Le pire, c’est que je ne savais même pas à quoi correspondaient certains de ces frais, ni pourquoi je devais payer des choses comme les frais de terrain. Naturellement, il y avait des frais de «manutention» élevés pour le billet lui-même. Cela a dû être une tâche difficile pour le vendeur de me regarder télécharger les billets.

Billet de concert

Une agréable surprise nous attendait lorsque nous sommes arrivés sur le site. Il n’y avait plus de frais de stationnement. Après y avoir réfléchi, nous avons compris que cette charge devait être enfouie quelque part dans le supplément pour les billets. Par conséquent, la salle reçoit une redevance pour chaque personne qui assiste au concert, plutôt que pour chaque véhicule. Astucieux.

En plus des surtaxes sur les billets, les prix à l’intérieur de la plupart des salles sont astronomiques. Je refuse de payer 8 euros pour une bière, et j’ai été extrêmement réticent à débourser 3,50 euros pour une bouteille d’eau, alors que j’en avais une deux fois plus grande dans la voiture. Naturellement, il n’y a pratiquement aucun lieu qui vous permettra d’apporter un quelconque type de nourriture ou de boisson à l’intérieur. Je comprends cela, mais les prix doivent-ils vraiment être aussi élevés ?

Sauf à boycotter les lieux, il doit y avoir un moyen de lutter contre ces frais ridicules. Je ne suis certainement pas du genre à promouvoir la réglementation gouvernementale, mais je n’ai pas été capable de penser à un autre moyen de contrôler raisonnablement les lieux et les vendeurs. Si quelqu’un a une idée, je serais heureux de l’entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *